Présentation du club, le "511 moto club".

Publié le par Restoco

 

 

Il était une fois un motard qui roulait toujours tout seul...

 

Il commença par rouler un an en Custom 125cm3, mais très vite il s'ennuya...

 

Il passa donc son permis pour acheter une 750 Super Ténéré.

 

Un grave accident lui ôta sa moto, car il apprit aux dépend de ses genoux qu'on ne défie pas impunément  une voiture en face à face (sous les yeux de son épouse !!!).

 

Mais à peine remit sur pied sans ses béquilles (au bout de 6 mois), il alla en clopinant s'acheter une 600 ZZR.

 

Il roula tous les jours, par tous les temps. Il se croyait fort comme motard !

Il eu l'opportunité de s'inscrire dans un club moto et commença à rouler en groupe.

Il s'aperçu très vite qu'il n'était personne, que l'expérience s'acquière avec les années, et qu'il avait une bonne marge de progression encore possible.

 

Preuve en est ce satané jour de pluie dans ce satané rond point sur cette satanée flaque de gasoil !

 

Le motard préféra se séparer de sa 600 ZZR...

Lui alla glisser de son côté de la route, tandis qu'elle préféra s'encastrer contre le trottoir un peu plus loin.

 

Résistant quelques jours sans deux roues (il faut dire que les femmes savent être persuasives lorsqu'elles sont contre quelque chose !!!), il finit par craquer en tombant amoureux d'une 1300 FJR, chez un concessionnaire Yamaha où il passait "juste par hasard"...

 

Trois ans plus tard, il déménage et change de région. Il se dépêche de vendre sa moto, croyant qu'en quittant le Sud-Ouest il ne trouverait pas d'autres motards dans l'Est de la France.

 

Quelle ne fut pas sa surprise de voir tant de motards !

 

Rongeant son frein péniblement durant 2 ans (aidé pour cela par son banquier), il finit par craquer et se rend chez Yamaha pour se repayer une 1300 FJR.

 

Il coule maintenant des jours heureux, au guidon de sa belle, à raison de 1000 km par mois environ, à la tête d'un petit club qu'il à lancé en Septembre 2008.

 

Ce motard est militaire. C'est un détail, mais s'est surtout la raison de la création du club moto.

 

En effet, l'armée offre un très bon support associatif à travers la FCSAD (Fédération des Clubs sportifs et artistiques de la défense).

 

Cette structure associative comporte de nombreuses sections et de nombreuses disciplines.

 

C'est ainsi que le motard créa la section CSA Moto au 511°RT à Auxonne.

 

Après une première année de lancement sur les chapeaux de roues, il trouva suffisamment de motards pour faire de belles balades chaque mois.

 

Pour la deuxième année, il décida de s'ouvrir au secteur civil, en accueillant tous les motards fanas pour des virées sympathiques d'une journée chaque mois.

 

Si vous êtes intéressés pour des virées, voici le mode d'emploi :

 

Dans le principe, soit vous adhérez au Club, moyennant une participation pour le paiement de la licence fédérale, avec une cotisation pour la section moto, soit vous ne vous inscrivez pas, et vous pouvez venir une fois, plusieurs fois ou toujours aux sorties organisées, en participant pour la journée à hauteur de 3.00 €  au profit de la caisse du club.

 

Le principe est sans engagement, vous pouvez venir une première fois "juste pour voir", pour gouter à l'ambiance, tester l'état d'esprit.

 

Les balades partent d'Auxonne, mais parfois aussi de Dole, Dijon ou Langres.

 

Nous roulons au rythme du plus cool, avec une moto qui ouvre la route (souvent moi) et une moto balai.

Tout le monde prend du plaisir, du jeune permis au vieux routard, en passant par le jeune sportif ou le touriste de base.

 

Les routes sont choisies avec soin parmis les moins rectilignes du coin, à travers des paysages les plus jolis de nos régions.

 

Venez accompagnés de vos copains, amis, voisins, familles, car plus on est de... motards, plus on rit !

 

La seule règle imposée est la prudence et la bonne humeur.

 

Alors, à bientôt ?

 

Commenter cet article

david (ex 650 SV) 14/07/2010 16:40


Bien joué "président",

je pourrais te féliciter pour ton idée d'avoir créer un site pour le team (je préfère team car le mot club me rappel le club du 3ème age de mon village) et je pourrais te dire "président, tu n'es
pas le président pour rien... c'est qui le tôôôlier ?. Oui je le pourrais.

Je pourrais te passer une pômade (c'est fait exprès la faute sur pômade !) de compliments et les teamer se diraient "sacré dav's"... oui je le pourrais.

Je pourrais te dire que maintenant on a vraiment l'impression de se rapprocher du parfait et que l'on va pouvoir plus communiquer et se lacher complètement...

oui, je le pourrais... mais... voilà... il y a comme un problème... j'ai remarqué que depuis quelques temps, tu m'appelle "le caisseux"... 20 DIOUCE !!!

Là, tu joues avec mes nerfs FABRICE ! et je pourrais te dire, et je VAIS te le dire... EN VOILA ASSEZ !!!

Tu me verras bientôt revenir... peut-être... avec un nouveau destrier, un pure sang tout droit sorti des ténèbres ,mais en attendant, je suis au bord de la route et je soupir à chaque rugissement
de moteur en me disant que ce sera bientôt à nouveau mon tour.
Bref, juste pour le mot "caisseux", je ne te félicite pas président.

David